4 min

MDA-Activités 50+

«Nous favorisons l’intégration sociale des aînés»

Apprendre, s’entraider, rester en forme, se responsabiliser: le MDA-Activités 50 + du canton de Genève veut contribuer au développement des seniors et à celui de la société. Sa ­méthode? Un programme varié et dense de cours, d’ateliers ainsi que d’activités sportives et culturelles. Rencontre avec Christian Cuennet, le président de cette association.

Ça fourmille au secrétariat du Mouvement des aînés-Activités 50 + (MDA-A50 +) au no 2 du boulevard Carl-Vogt à Genève. Les membres s’y croisent pour s’inscrire à un cours de danse, de peinture ou d’anglais ou pour acheter un billet de spectacle à un prix subventionné par la ville. Ils peuvent éga­lement participer à une excursion ou à un séjour organisés pour répondre aux besoins et envies des personnes nées avant le milieu du siècle dernier. «Nous voulons favoriser le contact humain et la vie de groupe parmi les seniors du canton de Genève», commente Christian Cuennet, président de cette association depuis bientôt neuf ans.

Plaidoyer pour les seniors

Au cours de ses trois mandats, dont le dernier s’achève à la fin mars, le président s’est mobilisé pour rendre la mission de l’association visible et attractive: participer à l’épanouissement individuel et social de la population retraitée. «Nous voulons encourager les seniors à rester autonomes et actifs, à partager leurs compétences et à acquérir de nouvelles connaissances tout en maintenant leurs capacités physiques, morales et intellectuelles. Nous sommes une ressource quand nous prenons soin de nous-mêmes et des autres», sourit le président. Le MDA-A50 + – qu’Alexandre Sadik de la succursale BDO de Genève conseille sur les questions de TVA – a tenté le pari d’offrir un panel d’activités à un public âgé de plusieurs décennies. Il a ajouté, il y a 2 ans, «Activités 50 +» au «Mouvement des aînés» qui lui tenait alors de nom. «Nos activités ont lieu la journée quand la plupart des cinquantenaires – 750 membres ont entre 50 et 65 ans – travaillent. Notre idée était de nous faire connaître auprès des futurs retraités le plus tôt possible afin qu’ils s’engagent dans notre association et soient sensibilisés au vide et à la solitude qui risquent de s’installer lorsque la vie professionnelle prend fin», explique Christian Cuennet.

Bénévolat

L’association compte aujourd’hui quelque 4200 membres. «Nous avons vécu une forte croissance. Nous atteignons même une taille critique pour les capacités du secrétariat et des locaux dont nous ­disposons.» Dirigé par un comité de 8 personnes, le MDA-A50 + fonctionne essen­tiellement grâce à ses quelques 247 bénévoles. Ceux-ci s’impliquent dans la mise sur pied des activités et des cours. Quatre permanents salariés assurent le bon ­fonctionnement de l’infrastructure et vingt-cinq professeurs rémunérés à l’heure complètent l’équipe. Cette dernière peut ainsi proposer un programme de 65 activités sur toute l’année et des services tels qu’une permanence fiscale. «Nous sommes complémentaires et différents d’une ­certaine offre qui existe pour les seniors au niveau du canton. Apolitiques et laïques nous ne nous occupons pas de défendre les rentes et les retraités par exemple. Ni ­d’organiser des après-midi de rencontre comme le font certaines communes. Notre vocation est de proposer des activités qui favorisent le bien-être et l’intégration sociale des seniors, de veiller à leur développement individuel tout en les encourageant à rester au service de la société», relève le président.

Finances et futur

Le budget de l’association provient en ­majorité des cotisations et des revenus générés par les différentes activités. La ville et le canton de Genève mettent également quelques ressources pécuniaires ­ainsi que des locaux à disposition. «Nous rêvons de proposer plus d’activités et de prestations, de regrouper le secrétariat et nos salles de cours sous le même toit, ­ainsi que de sécuriser notre fonctionnement», se projette Christian Cuennet. Mais les ­soutiens financiers des pouvoirs publics stagnent. Tout comme l’envie des nouveaux retraités de s’engager bénévolement. «Depuis la crise de 2008, ces derniers ont subi d’énormes pressions professionnelles. Arrivés à la retraite ils veulent avant tout décompresser.» Mais le président en partance ne désespère pas de faire ­grandir le MDA-A50 +. «L’être humain ne peut s’épanouir que s’il participe aux circuits créatifs et aux échanges sociaux. Notre association remplit une fonction essentielle pour et au service des seniors.»

Chiffres-clés

41 247
sollicitations par an
4200
membres
65
activités
750
membres entre 50 et 65 ans
247
bénévoles
160
participants par jour ouvrable

«Nous voulons favoriser le contact humain et la vie de groupe parmi
les seniors du canton de Genève.»

Christian Cuennet, président du Mouvement des aînés-Activités 50 +

Petit résumé de l’offre du MDA-A50 +

Anglais, aquarelle, théâtre, céramique, chœur, informatique, dessin, aquagym, curling, danse, échecs, pilates, yoga, tir à l’arc, ski, marche, excursion en mini-bus, séjour bien-être, formation de conteurs, spectacles/concerts/films à prix réduits, etc.