< 1 min

Portraits de collaborateurs

Afin de mettre en évidence les diversités d’opinion sur ce qui est smart selon chaque individu, nous avons interrogé 15 colla­borateurs parmi les 1300 collaborateurs de BDO au niveau suisse. Les collaborateurs choisis sont des femmes et des hommes qui exercent des professions et des ­fonctions très variées au sein de BDO, et cela à travers toute la Suisse. Nous avons ­demandé à chacun de ces collaborateurs ce qui est smart pour lui dans son travail ou dans sa vie privée. Se sent-il plus fort avec ou travaille-t-il plus volontiers sans ces outils smart? A-t-il des rêves pour l’innovation dans le futur? Voici les réponses très variées que nous avons collectées, accompagnées du bref portrait de chacun des collaborateurs.

Sandra Fischer

«Smartwatch, smartphone, smart home, smart clothing, objectifs Smart: tout doit être toujours mieux, toujours plus rapide, toujours plus smart. Etre smart, c’est être malin et efficace. Mon smart est ­Soucieux, Malin, Audacieux, Réfléchi, Tolérant.»

 

43 ans, assistante Fiduciaire, Zoug

Pierre Martini

«Je me sens smart quand j’effectue un travail d’équipe, avec des collègues d’autres départements et d’autres bureaux, en Suisse et à l’étranger. Nos ressources sont notre capital.»

 

54 ans, spécialiste fiscalité personnes physiques, Genève

Jenny Nguyen

«Social, Motivé, Apprêté, Rapide, Théorique. Pour moi, ces cinq termes ­qualifient le mieux le mot smart sur le plan privé et professionnel.»

 

16 ans, apprentie en première année, Bienne

Roman Andermatt

«Si tout ce qu’on appelle smart aujourd’hui était vraiment aussi innovant et porteur de changement que le smartphone, je souhaiterais plus de Smart ­sustainability.»

 

30 ans, Manager Advisory Services, Zurich

Leticia Baptista

«Je rêve d’une application smart qui me permettrait de surveiller mes tâches domestiques à distance, notamment le lave-vaisselle et la machine à laver.»

 

20 ans, assistante Fiduciaire, Delémont

Bastien Forré

«Pour un esprit cartésien, les objectifs SMART sont indispensables pour évaluer une prestation. Je me concentre toujours sur 2 ou 3 indicateurs chiffrés à la fin d’un projet afin de prendre conscience du succès ou non de celui-ci.»

38 ans, Partner et responsable de succursale, Sion

Nicole Braun

«Smart, pour moi, c’est être en réseau, participer à la réflexion, apprendre de manière autonome. Par exemple, je trouve l’app Too Good To Go super. Elle me permet de contribuer
à la lutte contre le gaspillage alimentaire.»

 

50 ans, responsable RH, Zurich

Stefan Aeberhard

«Pour moi, SMART est un objectif simple du plus grand effet, qu’il soit électronique, numérique ou analogique.»

 

37 ans, responsable Fiduciaire, Berne

Laurence Moret

«Je me sens smart quand je me déconnecte de mon smartphone… »

 

42 ans, Responsable marketing, Lausanne

Sebastian Meier

«Pour moi, être smart, c’est ne pas toujours prendre le chemin le plus difficile, mais trouver une voie pour parvenir à son but le plus rapidement et ­efficacement possible.»

 

21 ans, assistant Fiduciaire chez Private Client Services, Lucerne

Céline Fries

«Dans une société où le temps est de l’argent, nous sommes souvent poussés à agir dans la précipitation. Mais soyons honnêtes: ‹Se hâter, c’est s’efforcer en vain d’aller plus vite que le temps› Elfriede Hablé, musicienne autrichienne.»

 

22 ans, apprentie de deuxième année, Bâle

Nicola Zanetti

«Smart, c’est avoir un bon équilibre vie professionnelle – vie privée, poursuivre ses objectifs de manière conséquente et agir de manière durable.»

 

39 ans, responsable Fiduciaire, Lugano

Cindy Bapst

«J’aime la smart ­attitude instaurée au sein de BDO qui me permet de travailler avec efficacité et de collaborer avec des personnes bienveillantes.»

 

25 ans, responsable de mandats Fiduciaire, Fribourg

Markus Helbling

«Je crois que les chatbots et robots vont nous soutenir encore davantage pour les tâches simples et répétitives – ainsi nous aurons plus de temps pour les ­interactions avec les autres êtres humains.»

 

59 ans, membre du Directoire, responsable ligne produits Fiduciaire, Zurich

Sara Hänggi

«Pour l’avenir, je souhaite des innovations ingénieuses dans la protection de l’environnement. En plus d’être bonnes pour ­l’environnement, elles doivent être attrayantes et adaptées
à nos besoins.»

 

16 ans, apprentie en première année, Laufon